Un peu d’Histoire

Le rendez-vous de la foire de la Saint Simon est vieux de plus de quatre siècles.
Lors de cette foire, on y fixait le prix des grains ; c’était aussi l’occasion d’acheter cochons, volailles, ustensiles en tout genre, les produits des cueillettes et des cultures. En particulier, la vente des châtaignes était imposante à cette saison.
Cette foire, très populaire, a duré jusque dans les années 50. Elle fut surnommée « la patouillette », pour deux raisons : en automne, le temps est incertain, le sol mouillé (on patauge, on patouille) ; « patouiller » c’est aussi « toucher à tout », ce dont ne se privaient pas acheteurs et vendeurs…
En 1992, un petit groupe de Briacines a relancé cette fête en la modernisant. Les objectifs se sont précisés au fil du temps, en fonction des personnalités, des capacités et de l’évolution de l’équipe. On retiendra à ce jour 4 objectifs :

  • mettre en valeur les artisans des métiers d’arts ainsi que les producteurs de produits gourmands
  • présenter une exposition sur les métiers anciens
  • proposer une manifestation culturelle et divertissante hors saison estivale.
  • offrir aux élèves de Saint Briac, une découverte et initiation à un métier ou une activité artisanale

La Saint Simon aujourd’hui

Ce projet, lancé en 1992 est devenu l’une des manifestations marquantes de Saint Briac sur mer. Son organisation est assurée par une association « loi 1901 » : le comité de la Saint Simon. Près de 200 bénévoles y adhèrent ; ils contribuent au succès de cette manifestation et leur concours est vital. Le soutien (financier et logistique) des collectivités locales (municipalité, communauté de communes, conseil départemental, union commerciale et artisanale de Saint Briac) est également significatif.

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS